octobre 20, 2021

Top pub
Top pub

Des usagers des barges qui datent et signent leurs tickets afin qu’ils ne soient pas revendus

Depuis de longues années, les agents du service des transports maritimes sont suspectés (pas tous), de revendre sous le manteau des tickets barge.

Bien évidemment, les plus chers (véhicules, camions…) rapporteraient le plus.

 

La manœuvre est simple, lorsqu’un usager veut traverser, il achète un ticket, le présente à un agent qui s’en empare et il disparaît. Sa vocation est de finir à la poubelle, mais ce ne serait pas toujours le cas, il serait revendu sous le manteau à un prix inférieur. Mais le produit de la vente n’irait pas dans les caisses du STM bien évidemment…

 

Il faut dire qu’il n’y a guère de filtres, lorsqu’un ticket vendu a été utilisé, rien n’indique qu’il ne peut ensuite être réutilisé.

C’est pourquoi certains usagers excédés par la pratique ont trouvé une solution : dater et signer leurs tickets afin qu’ils puissent être identifiés.

 

De cette manière, le titre de transport ne peut plus passer de main en main.

C’est malin, mais il serait sans doute bon de revoir en profondeur la billetterie des barges qui apparaît archaïque et surtout offre trop de possibilités de fraudes. Avec plus de 4 millions de passagers par an, et si rien n’est fait, le filon continuera donc à être exploité…

 

Photo : signature déformée

 

Articles associés