Top pub
Top pub
Top pub

Un militaire comorien souhaitant un coup d’Etat caché à Mayotte ?

Le lieutenant Chadhuli Soyfidine, complice du Major Bapale, mort torturé aux Comores, se serait réfugié à Mayotte après son évasion d’un hôpital.

Le militaire comorien dissident aurait-il trouvé asile sur l’île au lagon ? C’est en tout cas ce que laissent penser les derniers éléments de l’affaire Bapale, qui a fait couler beaucoup d’encre – et de sang – ces derniers temps aux Comores. Soigné à l’hôpital de Hombo, sur l’île d’Anjouan, depuis deux semaines, Chadhuli Soyfidine s’est évadé vendredi soir de sa chambre, malgré la présence d’un garde militaire. Ce dernier est d’ailleurs entendu en ce moment à propos de cette évasion.

Selon certaines sources, le lieutenant comorien aurait trouvé refuge à Mayotte, où il aurait débarqué dès samedi matin, ce qui voudrait dire que son évasion était préméditée. Pour rappel, le Major Bapale et le lieutenant Soyfidine prévoyaient d’assassiner plusieurs personnalités politiques comoriennes. Tous deux ont été torturés dans le camp militaire de Sangani, où Bapale a trouvé la mort, un « malaise suite à l’interrogatoire » selon l’Etat…

Articles associés