octobre 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub

Le préfet au chevet des tortues marines et du pacte de sauvegarde

Près de huit mois après la signature du « Pacte de sauvegarde des tortues » la majorité des acteurs du Pacte étaient réunis aujourd’hui à Mutsamoudou pour dresser un premier bilan. Pour illustration, en deux ans et après une présence de trois années des Naturalistes, sur quatre plages de Saziley, les cas de braconnages sont passés de 16 à 3. En effet, présent régulièrement sur le site, les Naturalistes relèvent les données de fréquentation des tortues marine et contribuent par leur présence à dissuader les actes de braconnage. Pour augmenter l’efficacité de la lutte contre le braconnage, le Préfecture et la CCSUD ont mis à disposition des Naturalistes des moyens humains supplémentaires (PEC et SC) qui sont maintenant opérationnels depuis près de deux mois. Ces nouveaux agents ont ainsi été présentés au préfet. “Le président des Naturalistes, le président de la CCSUD, le maire de Bandrélé, le vice-président du conseil départemental et le préfet ont exprimés leur détermination à continuer l’action contre le braconnage”. Le Préfet a alors dit qu’il faut l’inscrire dans la durée. Les Naturalistes de leur côté mènent en parallèle des actions d’informations et de sensibilisations à destination de la population des communes du sud, et en particulier auprès des scolaires. L’association mène également une campagne grand public pour alerter sur les peines encourues pour braconnage et consommation de viande de tortue. “L’association invite la population à participer à une conférence d’un chercheur du CNRS sur la vie et les migrations des tortues jeudi 26 août à 18 h au restaurant la croisette et Mamoudzou et le vendredi 27 août à 14 h au Pôle culturel de Chirongui” indiquent les Naturalistes.

Articles associés