février 08, 2023

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La navette CADEMA : le début des transports en commun

À la faveur des vacances scolaires, au mois de décembre, le super bouchon de Passamainty avait été considérablement réduit. La mise en place, par le président de la CADEMA, des navettes en autocar avait aussi contribué à l’amélioration de la situation.

Lundi matin, c’était la rentrée des classes, les usagers de cette route de Mayotte craignaient le pire c’est à dire de voir revenir le super bouchon et ses « plus de 3h nécessaires » pour entrer et sortir du chef- lieu. Force est de constater que la situation de chaos ne s’est pas produite, le bouchon existe mais dans les proportions habituelles, c’est à dire de Tsoundzou et un peu au-delà, jusque dans le centre-ville de Mamoudzou. Au-delà des habituelles heures de pointe, la circulation est redevenue fluide pour sortir du chef-lieu hier matin, aucune perturbation sur la route n’était signalée.

Il restera à valider que le super bouchon a bien disparu quand les derniers vacanciers seront rentrés et auront repris le chemin du travail d’ici au plus tard une dizaine de jours.

En tout état de cause du côté de la CADEMA, le président Rachadi Saindou confirme que le dispositif des navettes en autocar qu’il a mis en place de Hajangua jusqu’à Majicavo Samir (centre commerciale Jumbo) fonctionne. Il confirme que les taux de remplissage élevés dont la rédaction de France Mayotte avait parlé fin décembre, sont bien réels. Les navettes qui partent de Hajangua aux heures de pointe sont pleines. Le président a donc décidé de maintenir le service des navettes par autocar, c’est environ 45000€ par mois que la CADEMA va engager pour financer ce service. Il ambitionne maintenant de mettre en place un marché plus formel car au regard du taux de fréquentation il semble désormais difficile de revenir en arrière, cette liaison en autocar durera pendant toute la durée des travaux et probablement au-delà jusqu’à la mise en place du réseau de transport en commun par le Conseil départemental.

Par ailleurs, le président de la CADEMA se dit favorable à un partenariat avec la 3CO et avec la communauté d’agglomération du grand nord pour permettre des liaisons d’autocars depuis Combani jusqu’au centre-ville de Mamoudzou et du centre-ville de Mamoudzou jusqu’à Bandraboua pour desservir les zones d’activité économique de Koungou.

Les choses sont donc en train de changer et de manière radicale sur le front des transports en commun, cette liaison en autocar n’est rien de moins qu’une liaison gratuite de transport en commun qui rencontre, qui plus est, les faveurs de la population qui n’hésite pas à l’emprunter.

Ligne de transport en commun que l’autorité de régulation des transports à savoir le Conseil départemental aura failli à mettre en place.

Anne Constance Onghéna
Article paru dans France Mayotte matin du Mardi 10 janvier 2023

Articles associés