novembre 30, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Kamardine en ordre de bataille pour tenter de constituer une majorité dans l’hémicycle

Donné perdant puis déclaré vainqueur hier soir, le député Mansour Kamardine a vécu une journée d’élections riche en émotions. Il reconquiert finalement un mandat qu’il avait quitté en 2004 et se veut plus ambitieux que jamais, annonçant quelques minutes après sa victoire, ses desseins quant au prochain exécutif départemental.

Dans une tribune diffusée dans la nuit, intitulée “Nous allons désormais nous atteler la constitution majorité de projet au Conseil départemental de Mayotte”, il se met ainsi en ordre de marche pour emporter la présidence du département.

 

Mais avant toute chose, il emprunte un ton accusateur.

“Nous remercions chaleureusement les citoyens du canton de Sada-Chirongui de nous avoir porté au conseil départemental de Mayotte. Ces remerciements s’adressent, en particulier, à tous les membres de notre équipe qui se sont mobilisés, jusqu’à la fin, pour contrer la fraude électorale et les puissances de l’argent qui ont agi, à la barbe de l’Etat, tout au long de la campagne électorale” indique le nouveau conseiller départemental avant d’aller droit au but : “l’heure est désormais à la constitution d’une majorité de projet au Conseil départemental. Le projet territorial pour Mayotte que nous avons porté lors de la campagne électorale a été validé par les électeurs dans plusieurs cantons. Pour défendre les intérêts de Mayotte, pour l’égalité sociale et républicaine, pour un développement durable, pour la préservation de notre cadre de vie et finalement pour l’avenir de la jeunesse de Mayotte, nous allons partager notre projet avec l’ensemble des élus départementaux, avec l’espoir de rassembler, derrière la candidature de Mansour Kamardine, une équipe soudée pour faire prévaloir l’intérêt général. Car c’est bien l’intérêt général et non les intérêts personnels et les puissances de l’argent qui doit primer au Conseil départemental. Mayotte unie derrière la défense des intérêts des Mahorais, rien le lui résistera !”

 

L’élu du canton de Sada-Chirongui travaille donc à la constitution d’une nouvelle majorité qui devra conduire le développement de l’île. Les tractations ont d’ores et déjà débuté et elles risquent d’être âpres…

 

Articles associés