Top pub
Top pub
Top pub

Entre 4 mois et 12 ans de prison ferme pour les agresseurs d’Olivier Pech

Hier, les agresseurs du lieutenant-colonel étaient jugés à la Cour d’assises des mineurs de Mayotte. Les faits datent de mai 2017.

La nuit du 13 au 14 mai 2017 restera gravée dans la mémoire du lieutenant-colonel Olivier Pech. Pris dans un guet-apens, il reçoit un morceau de béton au visage, est très grièvement blessé et doit être évasané à la Réunion. Depuis, il a perdu la moitié de l’usage de son oeil droit. Hier avait lieu le procès de ses huit agresseurs, devant la Cour d’assises des mineurs.

Âgés de 15 à 22 ans, leurs peines sont exemplaires : celui qui a jeté le pavé sur le gendarme écope de 12 ans de prison ferme et d’une interdiction définitive de pénétrer sur le territoire français, l’instigateur du guet-apens de 10 ans ferme. Les autres inculpés prennent entre quatre mois et un an ferme.

Articles associés