Top pub
Top pub

Dzoumogné : le CHM ne prend aucune mesure, les soignants continuent leur droit de retrait

La direction du CHM n’a pris aucune décision et n’a rien promis concernant la sécurité des ambulanciers sur le trajet Dzoumogné – Mamoudzou. Ces derniers continuent d’exercer leur droit de retrait.

Après le caillassage d’une ambulance samedi soir à Dzoumogné, les soignants du dispensaire de la commune du nord exerçaient leur droit de retrait et s’étaient rassemblés devant l’établissement ce matin. La direction du CHM, consciente de ce ras-le-bol, s’est d’ailleurs rendue sur place ce matin. Malheureusement, « aucune mesure ni décision n’a été prise », selon Anli Rigotard, syndiqué CFDT.

Ce dernier espérait la mise en place d’un CHSCT extraordinaire pour discuter calmement autour d’un table des problèmes de sécurité, qui ont causé des blessures à un ambulancier et auraient pu coûter encore plus cher. « Garantir la sécurité sur le trajet des transferts est un minimum, regrette-t-il. La direction espère toujours que notre conscience professionnelle reprenne le dessus. » En tout cas, pour l’instant, les syndicalistes et personnels soignants de Dzoumogné ont prévu de continuer d’exercer leur droit de retrait. Les cadres du CHM réagiront-ils ?

Articles associés