Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

L’école de Majivaco-Koropa 2 fermée pour cause de verbalisations trop fréquentes

Moments de tensions à Koungou et son école de Majicavo-Koropa 2 avec des faits qui ont débuté jeudi dernier dans la matinée lorsqu’une cinquantaine de parents d’élèves a cadenassé les portes de l’établissement en réclamant une rencontre immédiate avec un élu responsable de la commune. En cause, et ce n’est pas nouveau, les conditions d’accueil des enfants, mais c’est bien accessoire car ce sont surtout les verbalisations récurrentes dont les enseignants et parents se disent victimes en se faisant régulièrement pincer pour des stationnements gênants.

Il n’y a pas de parking dédié, cela ne facilite bien évidemment pas les choses et le retrait des amendes a été exigé. Un élu a donc fait le déplacement pour écouter les doléances et programmé une réunion dès le lendemain vendredi. Cependant, l’école restera fermée toute la journée de jeudi et le lendemain aussi, la colère n’étant pas retombée. Or, face à la fermeture de l’école, le maire a décidé de ne pas recevoir la délégation qui était prévue, ne souhaitant sans doute pas dialoguer sous la pression.

Les enfants ne sont donc pas allés à l’école en fin de semaine dernière et il reste à savoir comment les choses vont se passer aujourd’hui puisqu’aucune solution n’a été trouvée et qu’aucune piste de sortie de crise n’a été évoquée. Il apparaît tout de même étonnant que ce soit le zèle d’un carnet à prunes qui bloque aujourd’hui un établissement scolaire. Pour en arriver là, il a en effet fallu que les amendes soient distribuées à tours de bras.

Il est tout aussi étonnant que les aires de stationnement pour déposer les enfants ou pour les enseignants n’aient pas été prévues. Mais à Majicavo-Koropa, le foncier fait défaut et la priorité de l’époque était sans doute de construire une école pour répondre aux besoins, les commodités d’accès ayant été mises au second plan.

Articles associés