Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

127 km en relais qui ont donné des envies de faire vivre cet exploit dans le futur

Les 4 nageurs de l’Hippocampe Tour sont allés au bout de leur défi. Ils ont parcouru le tour de l’île à la nage en moins de 48h. Un exploit hors norme et une expérience sportive et humaine inoubliable. De quoi donner aux participants un goût de reviens-y. 127 km. C’est la distance parcourue par les 4 nageurs du Hippocampe Tour. Le tout en moins de 48h.

 

Partis vendredi aux alentours de 17h de la plage de Ngouja, les 11 participants à l’aventure ont dû ralentir pour ne pas arriver trop tôt. Ils se sont permis un petit détour par l’îlot de Mtsamboro. À 6km de l’arrivée, en raison de la pluie, ils ont immobilisé le catamaran et les kayak le temps d’une heure. Si l’on excepte les quelques courants à Mtsamboro et à la pointe Saziley qui ont donné le sentiment de faire du sur place, et les quelques méduses rencontrées le long du parcours, le tour s’est passé à merveille. Selon l’une des nageuses, Gaëlle Darme, « Il y avait une super ambiance sur le catamaran, l’équipe était au top. Tout le monde a géré. Il faut saluer les kayakistes. Les accompagnantes nous ont chouchoutés. C’était incroyable. C’est une expérience sportive et humaine inoubliable. Physiquement franchement on a suivi le rythme qu’on avait prévu. On était prêts et bien entraînés. Je suis juste un peu nostalgique aujourd’hui » Vers la création d’une compétition ?

Difficile de se quitter après un an et demi de préparation qui ont débouché sur ces moments uniques. Côté physique, aucune défaillance n’est à déplorer alors même que les nageurs ont très peu dormi. Si la nuit, l’heure de natation a parfois paru longue, le mental a été au rendez-vous jusqu’au bout et a permis de boucler le tour.

Après l’arrivée, toute l’équipe a passé la soirée ensemble dans un restaurant. Le colonel de gendarmerie Olivier Capelle était de la partie. Le commandant a participé à l’événement au plus près puisqu’il a piloté le catamaran suite à un problème avec le second pilote.

« Il a été aux petits soins avec nous et il connaît extrêmement bien le lagon. », a notamment confié Gaëlle Darme. La gendarmerie a d’ailleurs salué l’exploit de toute l’équipe sur les réseaux sociaux. Il faut dire que l’une des 4 nageuses, Coralie Carbonero, est gendarme à Mayotte.

Pendant 10 ans, cette sportive de haut-niveau a fait partie de l’équipe de France militaire de natation ce qui lui a valu une participation aux jeux mondiaux militaires de 2015 en Corée du Sud. La compétition c’est peut être la prochaine étape du Hippocampe Tour. Le défi pourrait très bien inspirer une compétition avec plusieurs équipes qui tenteraient de boucler le tour de l’île le plus rapidement possible. Chiche ?

Articles associés