Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

L’Agence Régionale Santé appelle à la vigilance quant à la leptospirose en cette période de fortes pluies

Covid, grippe, bronchiolite et ainsi de suite, les maladies s’enfilent comme des perles sur un collier et cette fois, comme chaque année d’ailleurs, la vigilance doit être de mise avec la leptospirose…

 

La saison des pluies est là, bien installée à n’en pas douter au regard des intempéries qui se sont abattues ces dernières semaines sur le territoire et notamment ces derniers jours. Or, il convient de se souvenir que les épisodes de fortes pluies sont susceptibles de favoriser l’apparition de certaines maladies, et notamment de la leptospirose. Cette maladie peut s’attraper au contact d’un milieu humide contaminé (eaux stagnantes, boue…) et ses principaux vecteurs de transmission sont les rongeurs, en particulier les rats, qui excrètent la bactérie dans leur urine.. Ainsi, durant cette période, les activités agricoles, de nettoyage des cours et des jardins ou de baignades en eau douce sont particulièrement à risque.

C’est pourquoi, l’Agence Régionale de Santé de Mayotte souhaite sensibiliser la population à la nécessité de renforcer la vigilance et les moyens de protection par la mise en œuvre de gestes simples : éviter le contact de plaies avec l’eau douce des rivières ou de zones inondées, surtout après de fortes pluies, utiliser des gants et des bottes lors de la pratique d’activités à risque (élevage, jardinage), et consulter un médecin en cas d’apparition de symptômes.

En effet, depuis le début de l’année, 36 cas de leptospirose ont été recensés dont 18 rien que la semaine dernière. Parmi ces patients, une personne est décédée des suites de la maladie. L’ARS rappelle ainsi que la contamination par cette maladie est favorisée par : la pratique d’activités agricoles sans gants ni bottes, et le plus souvent en savate ou pieds nus, mais aussi le contact avec des eaux douces souillées lorsqu’on est porteur de plaies L’accumulation des déchets est également un facteur de risque car elle favorise la prolifération de rats autour et dans les habitations.

Qu’est-ce que la leptospirose ?

Il s’agit d’une maladie grave, provoquée par une bactérie présente chez les rats mais également les zébus, les vaches, les cabris et les chiens. La bactérie entre dans l’organisme par la peau en cas de coupures ou de plaies (même petites). Après quelques jours d’incubation, la leptospirose se manifeste par les symptômes suivants : une fièvre élevée (souvent > 38,5 °C) , des douleurs musculaires et articulaires, des douleurs au ventre, des maux de tête “La maladie peut s’aggraver après quelques jours et si elle n’est pas traitée à temps par des antibiotiques, elle peut être mortelle” selon l’ARS. Comment éviter la leptospirose ? Des mesures simples permettent de limiter efficacement les risques de contamination : se protéger en utilisant des équipements adaptés (port de gants, bottes, combinaison…), protéger et nettoyer les plaies à l’eau et au savon, éviter de se baigner en eau douce ou de laver son linge en rivière lorsqu’on est porteur de plaies, même minimes. Il s’agit aussi de lutter contre les rats.

Articles associés