juillet 31, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Une vaste opération interarmées où Mayotte a servi de point d’appui

C’est passé presque inaperçu mais du 19 au 28 mai 2021, les Forces armées dans la zone sud de l’océan Indien (FAZSOI) ont mené un exercice d’évacuation de ressortissants entre La Réunion, Mayotte et les îles des Glorieuses des Terres australes et antarctiques françaises (TAAF).

Cet exercice baptisé MAMBA 2021, organisé par l’État-major interarmées (EMIA) des FAZSOI, a eu pour objectif principal de tester la capacité de réponse des FAZSOI en cas de crises majeures, aussi bien sécuritaire que climatique. L’exercice s’est notamment fondé sur le scénario d’une opération d’évacuation de ressortissants (RESEVAC) dans un pays fictif, localisé dans la Zone de responsabilité permanente (ZRP) de la France. Dans ce cadre, le pays fictif avait été affecté par une recrudescence d’attaques d’insurgés. 

 

“Finalement, l’exercice MAMBA a non seulement permis d’éprouver la capacité de montée en puissance des FAZSOI, mais il a également permis de délocaliser le Poste de commandement interarmées de théâtre (PCIAT) et la mise sur pied d’un point d’appui sur l’île de Mayotte” indique le ministère de la défense.

MAMBA 2021 a mobilisé plus de trois cent cinquante militaires pendant dix jours. 

Plusieurs moyens militaires des FAZSOI ont été mobilisés, tels que le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Champlain de la Marine nationale, les militaires du Détachement de Légion étrangère de Mayotte (DLEM), du 2e Régiment de parachutistes d’infanterie de Marine (RPIMa), ainsi que les deux avions CASA CN 235 de l’Escadron de transport (ET) 50 ainsi que le personnel du groupement de soutien de la base de défense de La Réunion Mayotte.

Articles associés