octobre 05, 2022

Top pub
Top pub

Une affaire dramatique qui trouve ses responsables

Le 8 avril 2021 vers 14 heures 00, sur le parking des bus scolaires du lycée du Nord à ACOUA, un élève avait été pris à partie par 3 autres et reçu un violent coup de ciseaux au niveau de la tête. Avec un pronostic vital fortement engagé, la victime avait été prise en charge par les sapeurs-pompiers et le SAMU pour être ensuite héliportée vers le CHM à MAMOUDZOU. Elle était malheureusement décédée des suites de sa blessure.

 

La section de recherche de MAMOUDZOU avait alors pris la direction de l’enquête en co-saisine avec la brigade de MTSAMBORO en étant appuyées par la cellule d’identification criminelle de PAMANDZI. Les premières investigations ont permis d’identifier les trois mis en cause, de constater qu’ils étaient en fuite et de les rechercher activement.

 

Avec le concours de la population du village de Handréma, ils ont été interpellés le même jour vers 21 heures pour être placés en garde à vue à la BTA de MTSAMBORO. De manière circonstanciée, les trois mis en cause ont reconnu leur participation aux faits à titre divers. A l’issue de leurs gardes à vue, ils ont tous les trois été placés en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Majicavo.

Poursuivant leurs investigations, les enquêteurs ont alors découvert qu’une 4ème personne n’ayant pas participé aux faits pouvait être impliquée en qualité d’instigateur. Interpellé le 25 mai 2021, l’individu a également été placé en garde à vue avant de faire l’objet d’une perquisition qui s’est révélée positive. Il a été alors mis en examen pour complicité d’assassinat et placé sous contrôle judiciaire.

Désormais, les faits font l’objet d’une ouverture d’information auprès d’un juge d’instruction.

Articles associés