février 08, 2023

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un dimanche à la plage en famille qui finit par tourner au vinaigre

Sortir et profiter de la vie est devenu bien compliqué à Mayotte, surtout s’il s’agit de ne pas prendre de risque ou de mettre en danger ceux que l’on aime.

Dimanche dernier aux alentours de midi sur la plage de Sohoa, les familles sur place profitaient de l’endroit et du beau temps lorsqu’un groupe de quinze à vingt individus a fait son apparition, accompagné d’une meute de chiens visiblement là pour faire peur et intimider.

Le stratagème a fait immédiatement son effet en terrorisant les plagistes même si il n’y a pas eu d’agression ou d’attaque. 

Il était surtout question selon toute vraisemblance d’impressionner et de jouer les gros bras. La gendarmerie a cependant été alertée et sur place, les militaires devront employer des grenades lacrymogènes pour disperser la meute.

Mais en prenant la fuite, les voyous prendront le temps de casser et saccager des véhicules stationnés sur le parking en haut de la plage.

En clair, ce qui devait une nouvelle fois être un dimanche tranquille s’est transformé en cauchemar. Les plaisirs les plus simples sont désormais interdits et les envies de bivouacs sont devenus impossible.

Il semble loin le temps où il était permis de passer une journée et une nuit entre amis, en famille sur la plage sans risquer quoi que ce soit. Depuis quelques années maintenant, sortir et profiter de la majesté de Mayotte s’est transformé en mise en danger, en prise de risque que nombreux jugent inutiles.

Mais comment vivre sur un tel paradis sans pouvoir y goûter ? C’est bien là le drame, les habitants se terrent chez eux derrière des barreaux quand les délinquants jouissent de liberté.

Samuel Boscher

Articles associés