décembre 04, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Un banal accident de la circulation qui aurait très bien pu très mal tourner

Circuler à Mayotte n’est pas une sinécure, surtout lorsque la nuit tombe. Bien des facteurs sont alors conjugués pour que la chaussée devienne un véritable danger…

Un accident de voiture a été rapporté par les usagers du réseau routier qui empruntent un ton moqueur tant les circonstances du sinistre peuvent apparaître “ridicules”. Le pire a pourtant a été évité, à la fois pour les passagers mais aussi pour les autres véhicules en circulation

En effet, en début de soirée mardi à Ouangani, le conducteur de la voiture a tenté d’en doubler une seconde alors que la chaussée était dégagée. Mais le pilote s’y est particulièrement mal pris car en déboitant, sans doute de manière trop sèche, il a percuté l’arrière de celui qu’il essayait de dépasser. Décidément peu aguerri au pilotage, il a perdu le contrôle et filé directement dans le décor avec les passagers qui étaient à bord, occasionnant un impact très violent.

Blessés, tous seront pris en charge par les secours et emmené au centre de soins tout proche de Kahani.

Or, il ne faut pas s’y tromper, ce type d’accident est fréquent, notamment en raison de conducteurs peu attentifs pour ne pas dire pas doués du tout, souvent pris de fatigue après une journée de travail, de trajets dans les embouteillages ou bien encore de nuits trop courtes, régulièrement animées par des voyous qui sèment le désordre et l’anarchie sur le territoire. Surtout sur ce secteur du centre où la délinquance apprécie les caillassages et les barrages…

Mais d’autres éléments sont à prendre en considération pour ce type de sinistre, à savoir des routes locales trop étroites et sans accotements, un éclairage public qui fait défaut et une voirie à bien des égards en très mauvais état, voire très glissante…

Toujours est-il que la route mahoraise est dangereuse en raison de son état, de sa signalétique hasardeuse ne respectant pas le code de la route (des lignes pointillées dans les virages permettant de doubler sans visibilité…). Elle fait chaque année de plus en plus de victimes et de blessés lorsque le parc véhicules ne cesse d’augmenter sans que le réseau ne soit redimensionné.

Cependant, l’histoire ne dit pas si le conducteur maladroit avait eu son permis dans une pochette surprise ou s’il en était bien détenteur. Apparemment oui et cela a de quoi effrayer…

Samuel Boscher

Articles associés