décembre 02, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

« Cri de sensibilisation » d’une étudiante mahoraise en métropole

16h46 :

etude

Une étudiante mahoraise en métropole a souhaité réagir face à l’afflux de messages contre la DASU dénonçant les retards de versement des bourses. Elle a demandé à Kwezi la diffusion de « son cri de sensibilisation », que nous diffusons ci-dessous dans l’intégralité :

« Je suis désolée mais si dès le début on nous avait pas habitués à ce complément de bourses on se donnerait parfaitement les moyens de réussir. Combien de jeunes étrangers n’ont que la bourse du CROUS et s’en sortent ? On ne se rend même pas compte de la chance qu’on a d’avoir cette aide de la DASU. La DASU n’est en aucun cas obligée de nous aider mais cela est fait et à côté de ça, on les insulte gratuitement. Ok ils ont des retards de paiement, ok ils esquivent des fois pour ne pas nous payer mais combien sommes-nous à utiliser ce complément pour nos loisirs ? Et même pas pour nos besoins vitaux. Et en plus ils ont raison des fois de nous saouler, ils sont là pour nous aider et pourtant parfois ils versent 2 ans de bourse à une personne qui ne réussit pas les 2 ans (chacun ses raisons ce n’est qu’un exemple) c’est aussi de l’argent gaspillé. Et c’est bien beau de se plaindre mais à côté on a la CAF aussi pour la plupart ou même je dirais la majorité d’entre nous (pour pas dire tous). Pour qu’au final nos résultats soient même pas ceux attendus. Combien de jeunes étrangers réussissent sans toutes ces aides ? Et nous on est là à les traiter de tous les noms (une chose que je qualifie de manque de respect pur et dur). C’est dommage de réagir comme cela et de ne voir que le bout de son nez. Avant d’insulter nos élus, la DASU, renseignez-vous sur comment vos camarades de cours vivent ? Et vous verrez que l’herbe n’est peut être pas plus verte chez l’autre et pourtant vous l’entendrez jamais se plaindre et en plus il va réussir. A bon entendeur, salut. Ne soyons pas égoïste ils sont fautifs vis à vis de leurs responsabilités mais nous ne sommes pas plus innocents qu’eux. A méditer….« 

Articles associés

1 Comment

  1. Pingback: « Cri de sensibilisation » d’une étudiante mahoraise en métropole | Portail d'information générales sur les Iles de l'Océan Indien et l'Afrique

Comments are closed.