juillet 24, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Plus d’informations sur le meurtre de la petite fille de Nyambadao

Un crime odieux a été commis en début de semaine à Nyambadao quand une petite fille de 8 ans a disparu de la surveillance de sa mère de substitution, Il aura fallu moins de 2 heures au criminel pour passer à l’acte et pour assassiner la petite fille.

C’est la Section de Recherche de la gendarmerie qui a mené l’enquête, suite à l’assassinat de la petite fille à Nyambadao lundi dernier. Elle avait 8 ans et était arrivée à Mayotte 18 mois plus tôt via un kwassa sanitaire ; c’est une proche de la famille qui prenait soin d’elle. Elle était scolarisée et visiblement ne présentait aucun problème. Elle avait échappé à la surveillance de sa mère de substitution sur la plage et avait été retrouvé 2 h plus tard, morte dans un champ à proximité de l’habitation.

L’autopsie a été réalisée par le médecin légiste qui a écarté les soupçons de viol ou d’agression sexuelle qui pouvait planer sur le décès de la petite fille. Selon les constatations, elle n’aurait pas subi de sévices de cette nature.

L’enquête a été conduite rapidement et a permis d’interpeller l’auteur présumé des faits qui a été présenté hier au juge d’instruction avec mandat de dépôt demandé par le parquet. Ce dernier a ouvert une information judiciaire pour des faits qualifiés d’assassinat le mis en cause est un voisin de la famille. Le code pénal prévoit pour ce type de délit la réclusion criminelle à perpétuité.

La famille de la petite fille va donc pouvoir récupérer le corps, procéder à son inhumation et entamer le long parcours de deuil qui sera particulièrement difficile pour les parents qui habitent à Anjouan. La rédaction présente toutes ses condoléances les plus attristées à la famille de la jeune victime.

Anne Constance Onghéna

Articles associés