octobre 19, 2021

Top pub
Top pub

Petite-Terre passera-t-elle en zone police ?

Les récents événements violents à Pamandzi ont choqué la population de commune et tout Mayotte au regard de l amontée de la délinquance.

Face à la situation, le Président de l’association des maires de Mayotte, Madi Madi Souf et Maire de Pamandzi, a reçu le colonel Olivier Casties, nouveau commandant en second de la Gendarmerie de Mayotte.

La collaboration entre la Gendarmerie nationale, la Police nationale et les Polices municipales y a ainsi été longuement débattue et actée.

Il a également été question de remonter aux origines de la violence, pour une intervention en amont.

 

“Un jeune en prison, c’est déjà trop tard. Les contrats locaux de sécurité seront encouragés dans chaque commune en même temps que l’activation des clspd, entre autres réponses” indique le président de l’association qui ajoute que “toutes les doléances des Pamandziens en particulier et des Mahorais en général ont été posées sur la table. Le passage de la Petite-Terre en zone police, aussi. Il s’agit d’une demande des élus de Pamandzi”.

 

L’attente est importante alors que la plus grosse brigade de gendarmerie de l’île se situe à Pamandzi…

 

“368 interpellations ont eu lieu à Pamandzi, 25 voyous sur une bande de 27 sont incarcérés et le chef de bande des événements de vendredi dernier à Pamandzi est aujourd’hui mis hors d’état de de nuire. La Gendarmerie considère que le travail est fait même si elle n’a pas toute latitude pour communiquer” est-il ainsi rapporté.

 

En attendant, la visite du Ministre de l’intérieur annoncée ce week-end sera aussi l’occasion pour le Président de l’association des Maires de remettre sur la table le document des assises de la sécurité et globalement de relancer le Ministre sur ses réponses face “à cette situation insupportable et invivable de l’insécurité et de la violence à Mayotte, lors d’une rencontre qu’il espère effective”.

 

Articles associés