Top pub

Partenariat Corsair-Medef : des billets d’avion à prix avantageux pour les 90 entreprises adhérentes au Medef 

La compagnie aérienne Corsair et le Medef de Mayotte ont signé une convention pour permettre aux entreprises du territoire et à leurs salariés de bénéficier de billets d’avion à des prix avantageux dans le cadre de leurs déplacements professionnels. Un rapprochement pour permettre aux entreprises de se développer.

Les entreprises de Mayotte peuvent être amenées à devoir voyager dans le cadre de leurs activités professionnelles. Les prix des billets d’avion sont souvent un frein important pour effectuer des voyages vers la métropole ou ailleurs. Le Medef de Mayotte et la compagnie aérienne Corsair ont signé une convention, pour les entreprises adhérentes du Medef, pour bénéficier de réduction sur le prix des billets d’avion.« L’objectif est de pouvoir rendre accessible aux entreprises de Mayotte le voyage. C’est-à-dire offrir des remises et des facilités de déplacement pour que les entreprises puissent se développer en facilitant les connexions », explique Jules Perreau, Directeur régional océan indien pour Corsair.

Carlas Baltus, présidente du Medef de Mayotte, a mis en avant l’atout supplémentaire pour les adhérents. « C’est une offre économiquement très intéressante qui va permettre de faire beaucoup d’économie pour les entreprises adhérentes. C’est la première fois qu’une compagnie aérienne vient vers nous. On fera le bilan dans quelques mois pour voir ce qu’aura apporté cette signature de convention », précise-t-elle. Cette convention semble être bien accueillie par les adhérents du Medef comme le témoigne ce gérant d’une entreprise de nettoyage à Combani, « C’est une bonne chose d’avoir un partenariat avec une compagnie aérienne pour bénéficier d’avantages ».

Le Medef de Mayotte regroupe 90 entreprises adhérentes, ce qui représente plus de 3500 salariés qui pourront bénéficier de cette convention. Les remises sur le prix des billets d’avion pourront aller de 10 à 35% sur des lignes vers la Réunion, Paris, Marseille et Lyon. La compagnie aérienne Corsair, qui est la deuxième compagnie française, compte environ 800 salariés et dispose de 9 avions. Le bassin de l’océan indien représente 40% de son chiffre d’affaires qui s’élève à 650 millions d’euros cette année, « un record », précise Jules Perreau.

Il n’est pas encore possible de mesurer l’impact qu’auront ces offres sur l’économie mahoraise, comme l’a précisé Carlas Baltus. Il faudra sûrement tirer un premier bilan dans les prochains mois pour voir si cette signature aura été bénéfique aux entreprises du territoire.

Anthony Maltret
France Mayotte matin

Articles associés