Top pub
Top pub

Ousséni Ben Issa demande à ce que le dispositif Frontex soit déployé à Mayotte

Dans le cadre de la présidence française du Conseil de l’Union européenne, s’est déroulée une Conférence Interministérielle RUP/Etats Membres, ouverte par le ministre de l’Outre-Mer Sébastien Lecornu hier, qui a présenté le cadre de la démarche, les enjeux du renouvellement de la stratégie de la Commission européenne en faveur des régions ultrapériphériques et les priorités françaises.

 

A cette occasion), le président Ben Issa Ousseni a rappelé que « cette présidence de l’UE représente une chance pour la France, pour les RUP, pour leurs habitants qui, plus que jamais, ont besoin de la solidarité de l’Europe.

 

“La crise sanitaire, a engendré une crise économique, sociale, voire même une crise de la représentativité par endroit » a-t-il ajouté.

 

Mais le président s’est longuement attardé sur la politique migratoire : « Je veux insister sur les défis migratoires et les tensions qui en découlent. J’ai lancé un appel en novembre dernier pour que Mayotte soit considérée comme une zone d’urgence et pour que les dispositifs Frontex puissent y être déployés. Avec 27 400 reconduites à la frontière en 2019, cette approche est, en effet, vitale pour la cohésion sociale de notre région. La situation de Mayotte est singulière en cela que les flux d’arrivées sont constants depuis plus de 10 ans, sur un territoire de 374 km2, français, européen qui demeure très attractif pour des pays voisins moins développés ». « Les discussions à venir sur la proposition de réforme de l’espace Schengen assorti d’un mécanisme de soutien doivent s’approprier pleinement de la réalité de l’archipel mahorais, terre d’Europe dans l’océan indien » a noté Ben Issa Ousseni, qui a également insisté que « Mayotte se positionne dans les « starting block » pour saisir les débouchés économiques à venir », évoquant notamment la coopération renforcée avec les pays tiers de la zone,  ou encore le positionnement géostratégique qui « nous situe dans la zone indo-pacifique, laquelle suscite un intérêt grandissant pour l’Europe et un intérêt incontestable pour la France ». Mayotte entend bien être un acteur de premier plan. Mayotte dispose, en effet, du potentiel pour devenir un véritable Hub maritime dans le canal du Mozambique et au-delà, a défendu le président fidèle en cela à un discours qu’il développe de longue date.

Articles associés