Top pub
Top pub

Mayotte : 22 500 chômeurs, 77% de la population sous le seuil de pauvreté

Mayotte est le département français le moins diplômé, le plus touché par la pauvreté et celui qui a le plus de chômeurs, selon une récente synthèse de l’INSEE.

L’INSEE vient de mettre en ligne une synthèse fort intéressante sur la population mahoraise et son niveau de vie. Reprises d’études précédentes, les données fournies donnent une image globale du 101ème département français. Et, justement, ou plutôt injustement, Mayotte est loin d’être à la hauteur de ses semblables, dix ans après la départementalisation du territoire. 77% de la population mahoraise vit sous le seuil de pauvreté. En effet, la moitié de l’île vit avec moins de 3140 euros par an, contre 21 000 euros en métropole.

Cela s’explique par une situation de la formation et de l’emploi préoccupante. Seuls 29,5% des Mahorais.es sont en emploi, contre 63,4% en métropole. Sur 256 500 habitants, 22 500 sont au chômage, ce qui représente 30% de la population de l’île ! De plus, deux tiers des entreprises de Mayotte sont informelles, leurs employés ne sont donc pas déclarés. Ainsi, Mayotte apparaît comme le département français qui génère le moins de richesses (seulement 2 milliards d’euros par an). Même le PIB par habitant est faible, avec une moyenne de 9380 euros par an, contre 28 358 euros en métropole (hors Île-de-France).

Mayotte, département français face à la pauvreté

La situation s’explique aussi par une démographie foudroyante sur l’île au lagon. La population augmente de 3,8% par an depuis 2012 et le nombre d’enfants par femme est quasiment de 5. La jeunesse représente donc une part importante de la fresque. Pour preuve, l’âge moyen des Mahorais.es est seulement de 23 ans, contre 41 ans en métropole. L’immigration joue aussi un rôle, puisque sept bébés nés à Mayotte sur dix l’est d’une mère comorienne. Mais les étrangers ne sont pas les responsables de la pauvreté du jeune département, au sens propre comme figuré, qui apparaît comme désavantagé, sinon délaissé, par l’Etat français.

Articles associés