novembre 30, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Les exactions se poursuivent à Ouangani et s’ensuit un droit de retrait

“L’escalade de violence visant les responsables de notre commune continue” indique un communiqué de la mairie qui  dresse la liste des dégâts causés.

“Le véhicule du conseiller municipal chargé de la Sécurité Fahardine BOURHANE SAID dit Jean Paul a été incendié dans la nuit de vendredi à samedi devant son domicile. Cet acte vient se rajouter aux autres actes de vandalismes suivants: à l’incendie du véhicule d’un médiateur communal, à l’incendie du véhicule du Maire et de son épouse, au caillassage du véhicule de la police municipale, au caillassage du véhicule personnel d’un agent de médiation. En conséquence, nous, personnel de la commune de Ouangani, avons décidé de continuer notre droit de retrait et de cesser le travail ce lundi 18/10/2021, pour exprimer notre solidarité envers nos élus et collègues afin de dénoncer ce climat d’intimidation et de menace permanent”.

Bref, rien ne va plus…

 

Articles associés