octobre 20, 2021

Top pub
Top pub

Le variant Delta progresse de manière “très rapide” selon SPF

Santé Publique France (SPF) dresse un nouveau point de la situation de la covid à Mayotte. Il n’y a pas d’alerte, mais des indicateurs plus ou moins bons. Le premier d’entre eux, “depuis 2 semaines consécutives, le taux d’incidence (TI) est en augmentation et au dessus du seuil de vigilance de 10 cas/100 000hab (TIS31=14,3 cas / 100 000hab)”.

 

Cette augmentation s’observe notamment dans la classe d’âge des 15-44 ans pour laquelle le taux d’incidence a augmenté de 45% entre la S (semaine) 30 et la S31. Cependant, le taux d’incidence demeure stable sur cette même période pour la classe d’âge des 45-64 ans et diminue chez les enfants de moins de 15 ans (-14%) et chez les personnes âgées de plus de 64 ans (-50%).

 

“A l’exception des enfants de moins de 15 ans, le taux d’incidence de l’ensemble des classes d’âge est au dessus du seuil de vigilance” souligne ainsi SPF.

 

 

Pour ce qui est du taux de positivité (TP), il demeure en dessous du seuil de vigilance de 5 % depuis 19 semaines consécutives, mais depuis la semaine 30 une hausse est à noter avec un TP égal à 1%.

 

“Le TP le plus important en S31 est observé chez les jeunes de moins de 15 ans (1,99%) puis chez personnes âgées de plus de 65 ans (1,3%) bien que ces taux soient en diminution respectivement de 0,4 et 0,8 points par rapport à la S30.

Une augmentation du TP est à noter pour la classe d’âge des 15-44 ans entre la S30 et la S31 (TPS31=0,99 vs TPS30=0,79). Le taux est stable pour la classe d’âge des 45-64 ans” détaille SPF.

 

Au 12 aout 2021, 175 décès de patients infectés par le SARS-Cov2 ont été déclarés. Le dernier décès de patient infecté par la COVID-19 est en survenu le 8 août, au CHM en service de réanimation.

Il s’agissait de 130 décès au CHM (dont 58 en réanimation), 13 décès à domicile, 30 décès en milieu hospitalier suite à des évacuations sanitaires ( 29 à La Réunion et 1 à Paris) et 2 décès sur la voie publique.

 

“L’âge médian des cas décédés était de 68,2 ans et 81 cas avaient plus de 70 ans. Le sex ratio H/F des patients décédés était de 1,5 (105 hommes et 70 femmes)” poursuit SPF.

 

Côté variants, en semaine 31, 22,2% des test RT-PCR réalisés ont été criblés (12/54). La mutation L 452R ( portée majoritairement par le variant Delta) est dominante (66,7% des tests criblés) suivi de la mutation E 484K (16,7%) (retrouvée notamment dans les variants Beta et Gamma).

C’est sans doute que réside la plus mauvaise nouvelle avec la progression du Delta qui est jugée par SPF “très rapide avec une augmentation de 10 points de sa proportion entre la S30 et la S31”.

 

En résumé, Mayotte n’est pas sortie de l’auberge covid et l’arrivée de la vague Delta demeure une inquiétude…

 

Articles associés