Top pub
Top pub

Le Medef va remettre une note à la ministre

15h20:

thierrygalarme

Interpellé par le directeur de la Laiterie sur l’application du code du travail à Mayotte, le président du Medef Thierry Galarme, se dit conscient du danger pour les entreprises locales. Il compte ainsi alerter la ministre par le biais d’une note et va plus loin. 

Selon lui, l’application des conventions collectives va représenter un véritable casse tête. En effet, à partir du 1er janvier 2018, les entreprises possèderont 6 mois pour négocier avec les partenaires sociaux, là où les délais pour trouver un terrain d’entente, dépassent souvent les 18 mois.

En ce qui concerne l’attractivité, les problématiques liées à la santé et à l’éducation sont des freins qui poussent Thierry Galarme à s’exprimer en ces termes: « le malaise est profond et on dirait que l’ Etat détourne le regard, même si nous avons un Préfet impliqué : il ne peut pas tout faire seul, il lui faut le soutien de Paris et des effectifs sur le terrains : pas que des gendarmes, mais des enseignants, du personnel médical, des agents à la paierie pour régler nos factures et j’en passe… »

Articles associés