janvier 22, 2022

Top pub

Le bracelet anti rapprochement et le téléphone grave danger mis en place

Le préfet délégué du gouvernement Thierry SUQUET, le président du tribunal judiciaire de Mamoudzou Laurent BEN KEMOUN et le Yann LE BRIS, procureur de la République, singeront demain deux protocoles de mise en œuvre du bracelet anti rapprochement (BAR) et du téléphone grave danger (TGD) à Mayotte.

Il s’agit des outils supplémentaires pour assurer un suivi plus adapté des auteurs de violences faites aux femmes et protéger les victimes. La nouvelle est bonne car Mayotte ne sera pas mise en marge des dispositifs nationaux.

Articles associés