Top pub
Top pub
Top pub

Le 12 mai, c’est la fête des infirmières, qui ne doivent pas oublier leur « rôle propre »

Le Syndicat national des infirmier(e)s et conseiller(e)s de santé publie un communiqué pour souhaiter un bon 12 mai 2021 aux infirmières, jour de leur fête.

Infirmière, infirmier, que fais-tu de ton « rôle propre » ?

Ton « rôle propre » reconnu au code de la santé publique ?
Ton « rôle propre » qui est de considérer la personne dans sa globalité – en tant qu’être biopsycho-socio-spirituel – et de l’accompagner pour lui proposer une aide personnalisée et professionnelle qui lui permettra de conserver ou de retrouver la santé dans toutes ces dimensions ? Quel est le lieu d’exercice qui te permet d’exprimer pleinement cette partie de ta profession si ce n’est en milieu scolaire ?

La spécificité du métier infirmier à l’Éducation Nationale découle en premier lieu du « rôle propre » de ta profession. Toi, tu es le-la seul-e référent-e santé dans un établissement scolaire : deuxième lieu de vie des enfants et des jeunes. Par tes compétences et ta proximité avec l’élève, tu as un rôle essentiel dans cette démarche qui le place au centre des soins et de la relation d’aide. Tu es LA personne ressource pour l’élève et sa famille, et tu construis tout au long de l’année un lien de confiance ; ta compétence en matière d’écoute et d’accompagnement des élèves n’est plus à démontrer.

Ton « rôle propre » mérite d’être connu et reconnu à sa juste valeur ! À l’occasion d’un besoin exprimé par l’élève, lors de la consultation infirmière, Tu identifies un problème de santé ou d’adaptation – réel ou potentiel – d’après des manifestations (caractéristiques, signes et symptômes), Tu émets une opinion professionnelle éclairée sur une ou des hypothèses de problèmes de soins infirmiers. Et à partir de ce diagnostic infirmier, tu prends des décisions, choisis les interventions dont tu assumes seul-e a la responsabilité, puisqu’ isolé-e, à la différence des collègues d’autres secteurs d’exercice.

Ton diagnostic infirmier a toute son importance pour éclairer le médecin dans son diagnostic médical. Bien sûr, tu es aussi un-e technicien-ne de soin, et par ton rôle délégué d’auxiliaire médical-e, certains gestes techniques de la profession sont toujours présents, quoi que moins exercés… Mais tu gardes toute ta légitimité en dehors du rôle délégué. Ta crédibilité professionnelle à l’Éducation Nationale repose tout d’abord sur les connaissances, compétences et l’expérience, bases du raisonnement clinique infirmier.

Bonne fête à toutes les infirmières, tous les infirmiers ! N’oublions pas notre « rôle propre », et défendons celui-ci, quel que soit notre lieu d’exercice, pour que les luttes de nos prédécesseur-e-s ne soient pas vaines.

Rolande Dorville, SNICS-FSU Mayotte.

Articles associés