octobre 20, 2021

Top pub
Top pub

Lancement des enchères pour la mise en place de la 5G à Mayotte

L’ARCEP lance 2 procédures d’attribution de 2 bandes de fréquences à La Réunion (700 MHz et 3,5GHz) et à Mayotte (700 et 900 MHz), utilisables en 5G. Les opérateurs locaux ont jusqu’au 12 octobre pour présenter leur dossier.

Le gendarme des télécoms, l’ARCEP, a publié les arrêtés et avis concernant la procédure d’attribution de 2 bandes de fréquences concernant La Réunion et Mayotte. Les opérateurs ont ainsi jusqu’au 12 octobre pour présenter leur dossier, puis ils passeront devant les membres de l’ARCEP en novembre, avant une attribution début 2022. 

A La Réunion, l’ARCEP met aux enchères 6 blocs de 5 MHz sur la fréquence 700 MHz et 38 blocs de 10 MHz dans les 3,5GHz tandis, qu’à Mayotte, l’organisme met aux enchères 6 bandes de 5 MHz sur la 700 MHz et 2 blocs de fréquences en 900 MHz (0,2 MHz et 2,4 MHz).

Comme en métropole, les opérateurs devront respecter des obligations de déploiement et de couverture ainsi que des engagements à prendre pour bénéficier d’un avantage. A la place d’une obligation de couverture des axes prioritaires (routes et train), l’ARCEP demande la couverture obligatoire de plusieurs zones. Pour Mayotte, il s’agit de la RD3 (Passamainty-Vahibe), la RN2 (Ongoujou – Sada), Tsimkoura, Mtsamoudou, Mliha, Sohoa, nord de Poroani, Malamani et Bambo Est ainsi que la RD2 (carrefours Dzoumonyé – Soulou) et Mtsanga Saziley à Mayotte.

La voie de la 5G est donc lancée sur le département qui doit se préparer à cette nouvelle révolution technologique.

Articles associés