Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

L’alcool est l’un des vecteurs des violences

Les cellules de dégrisement du commissariat de Mamoudzou sont bien souvent pleines de jeunes ivres, pas toujours majeurs d’ailleurs, et s’en prennent aux forces de l’ordre lorsqu’elles sont en patrouilles ou en intervention. Cela a encore été le cas le week-end dernier.

En effet, des témoins ont signalé un barrage dressé sur la route à Tsoundzou. Les policiers sont ainsi intervenus et ont interpellé l’un des jeunes sur la barricade qui était complètement ivre alors qu’il essayait de se soustraire au contrôle. Il a donc été placé en cellule de dégrisement comme il convient, car il fallait bien qu’il dessaoule avant de pouvoir être entendu sur les faits commis.

Autre exemple dans le même quartier et le même jour mais un peu plus tard, les fonctionnaires étaient alors en intervention et un témoin rapporte qu’un individu a commencé à jeter des projectiles sur les agents alors qu’il n’était pas concerné par l’opération en cours.

La mode étant ce qu’elle est, il avait donc pris le parti de balancer des pierres. Il sera interpellé avant une tentative de fuite en scooter. Mais comme il avait quelques grammes d’alcool dans chaque poche, il a rapidement été stoppé pour être placé lui aussi en cellule de dégrisement afin qu’il puisse être entendu après avoir décuvé…

Comme quoi, l’arrêté préfectoral interdisant la vente d’alcool à emporter à des heures données peut avoir du sens…

Articles associés