Top pub

La situation sanitaire reste préoccupante, la maladies liées à l’eau sale n’ont pas disparu

Mayotte fait face à une situation complexe, mêlant une épidémie saisonnière de gastro-entérites, la grippe, la bronchiolite chez les plus jeunes, et une légère résurgence du Covid-19.

Concernant les gastro-entérites, la phase post-épidémique est atteinte, avec une diminution des passages aux urgences. Escherichia coli Epathogène (EPEC) et Escherichia coli Eadhérent (DAEC) prédominent, tandis que les ventes d’anti-diarrhéiques restent élevées malgré une baisse.

La bronchiolite chez les moins de 2 ans maintient un niveau bas, en-dessous des saisons précédentes. La grippe est en phase épidémique, avec des admissions en réanimation, notamment pour le virus A(H3N2).

La situation du Covid-19 reste stable après plusieurs mois de faible circulation. La pénurie d’eau, déclenchée depuis octobre 2023, aggrave les problèmes sanitaires, exposant la population à des risques accrus.

La surveillance épidémiologique renforcée vise à anticiper les défis liés à la pénurie d’eau et à garantir un accès aux soins malgré les contraintes. En parallèle, un cas de fièvre typhoïde a été signalé en semaine 45, soulignant les risques potentiels associés à la pénurie d’eau.

Se laver les mains et appliquer les gestes barrière sont impératifs.

Articles associés