décembre 06, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La CSSM future gestionnaire des retraites complémentaires ?

08h51 :

illustration retraite-1

 

Depuis une ordonnance de décembre 2011, le régime obligatoire des retraites complémentaires est possible à Mayotte. Il fonctionne par répartition et le versement des cotisations est assuré par l’employeur. Pourtant, sa mise en place n’est toujours pas effective.
Plusieurs organismes comme AG2R la Mondiale, la Caisse Réunionnaise Complémentaire ou Malkoff-Médéric ont été approchés, mais à ce jour, ni le ministère de la Santé ni l’AGIRC ni l’ARCCO n’ont donné suite. Salim Nahouda, président de la CSSM s’est donc emparé du dossier et a fait la proposition suivante à la Caisse Nationale de l’Assurance Vieillesse : activer le régime obligatoire des retraites complémentaires sur la base des accords signés et en confier la gestion des fonds à la CSSM. L’initiative devra être avalisée par l’État et sera portée au plus haut niveau par les syndicats, notamment la CGT. Salim Nahouda, décidément très en verve, a également suggéré la construction de logements à espaces collectifs pour les personnes âgées.
Ils seraient gérés par des associations telles que l’Association du Nord ou Tama. Pour l’heure, à Mayotte, il ne sera possible de toucher une retraite de droit commun qu’en 2079. Ce qui laisse présager de longues années de labeur en perspective…

Dossier complet dans l’édition de France Mayotte matin.

Articles associés