juillet 19, 2024

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La CFDT Santé-Sociaux interpelle le ministre de la Santé et de la Prévention

Une étudiante en soins infirmiers a été gravement blessée à l’œil à la suite du caillassage d’un des bus affrétés par la direction du Centre hospitalier de Mayotte au bénéfice de ses agents qui ont fait valoir, en nombre, leur droit de retrait.

Ces attaques, dirigées vers les personnels et les infrastructures de santé, se répètent sur cette île qui souffre déjà du cumul d’une offre de soins structurellement sous-dimensionnée et d’un déficit chronique d’attractivité médicale et paramédicale.

À cela s’ajoute une pénurie persistante d’eau potable aux consé­ quences désastreuses pour la population : fermetures d’écoles, recrudescence de pathologies sanitaires et risque accru d’épidémie. Confronté à cette situation, le préfet a reconnu son impuissance à assurer la sécurité des déplacements professionnels des agents qui ont dès lors déposé un préavis de grève illimité avec effet le 9 octobre prochain.

Face à ce tableau, la fédération CFDT Santé-Sociaux a saisi par courrier le ministre de la Santé et de la Prévention pour qu’il agisse au plus vite pour sortir les habitants du 101e département français d’une situation sanitaire et sociale qui s’approche d’une forme de chaos.

Retrouvez le courrier ci après :

Articles associés