septembre 27, 2022

Top pub
Top pub

La 2éme phase de travaux aux urgences du CHM débute

Pour mener à bien son projet de restructuration à la suite du rafraichissement du service des urgences, le Centre Hospitalier de Mayotte engage de nouveaux chantiers de remise aux normes du service de la stérilisation et la sécurité sanitaire des blocs opératoires.

La 2ème phase des travaux aux urgences s’effectuera en deux temps : sur les 10 box concernés les travaux avanceront par deux fois 5 box pour assurer une continuité de soins. Cette phase permettra la réfection des sols et plafonds, la remise en peinture des murs et des niveaux des éléments techniques ainsi que le remplacement des sanitaires.

Remise aux normes du service de la stérilisation

La stérilisation du Centre Hospitalier de Mayotte ne correspondait plus aux normes sanitaires en vigueur. Pour ce faire, le service actuel va être reconstruit tout en conservant son activité.

Afin de conserver l’activité de la stérilisation, indispensable à la continuité des soins au CHM, les travaux sont organisés en trois phases : L’opération a commencé le 1 er août et devrait s’achever au 15 décembre prochain. Le coût de cette opération s’élève à 2 300 000 €

Cette opération comprend en outre, l’acquisition de nouveaux matériels qui garantiront la qualité de la prestation avec : 3 nouveaux laveurs désinfecteurs, un stérilisateur basse température et 1 cabine de lavage, 3 thermosoudeuses, des équipements de transports de matériel chirurgical, le tout pour un coût global d’environ 1 million d’euros.

Les travaux comprennent :

  • Une reconfiguration des locaux permettant une maîtrise du risque infectieux et un respect des principes de la marche en avant en stérilisation.
  • La reprise de l’étanchéité des sols, leur consolidation et leur réfection en sol souple.
  • La mise en place de nouveaux matériaux constitutifs des murs et des plafonds, matériaux répondant aux normes sanitaires nationales.
  • L’installation de nouveaux équipements de traitement d’air et de maîtrise du risque nosocomial hospitalier.
  • La remise aux normes des installations électriques et de la qualité de l’eau par de nouvelles installations techniques adaptées.
  • La mise en place de nouvelles conditions de travail et des organisations offrant plus d’espaces et d’ergonomie, garantissant une meilleure qualité de vie au travail.

Remise aux normes des sécurités sanitaires des blocs opératoires

L’objectif de ces travaux est de retrouver et de garantir la norme ISO 7 de tous ces blocs par :

  • Le remplacement de portes automatiques étanches.
  • La réparation et la mise en conformité des installations électriques.
  • La remise en peinture totale des locaux bloc.
  • La vérification des bons traitements d’air des blocs opératoires.

Cette opération comprend également la remise au propre des locaux environnant de ce service (circulation, vestiaires, stocks…)

Articles associés