Top pub

Insécurité :  Dzaoudzi Labattoir voit apparaitre les armes à feu

La nuit de samedi à dimanche a été marquée par des affrontements violents entre bandes rivales à Dzaoudzi Labattoir. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent des jeunes, probablement mineurs, armés d’armes à feu. Les critiques fusent, accusant les politiques sociales gouvernementales de contribuer à la fabrication de voyous. La présence croissante d’armes inquiète la population. Les gendarmes ont été mobilisés pour séparer les belligérants, mettant plusieurs heures à rétablir le calme dans la localité.

La nuit de samedi à dimanche a été le théâtre de violents affrontements entre bandes rivales à Dzaoudzi Labattoir, impliquant des groupes de Pamandzi et Dzaoudzi. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux dévoilent une violence rare, avec des jeunes, probablement mineurs, armés d’armes à feu tentant d’ouvrir une porte.

Les commentaires amers sur les réseaux sociaux soulignent l’inquiétude croissante de la population face à la présence d’armes à feu. Certains estiment que les politiques sociales financées par le gouvernement contribuent à la fabrication de voyous qui terrorisent la population locale. La crainte d’un accident imminent plane, renforcée par la recrudescence récente des armes à feu sur l’île.

Il est notoire, comme souvent dans ce type d’affrontements, que les bandes rivales semblent appartenir aux deux réseaux bien connus à Mayotte : les terroristes d’un côté et les Wattoros de l’autre. La nécessité de démanteler ces organisations criminelles, qui manipulent des bandes de voyous mineurs et majeurs, armés ou non, devient de plus en plus urgente pour lutter contre les objectifs criminels globaux qui menacent la stabilité des villages.

Articles associés