Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Il ne faut pas oublier la bronchiolite

Il y a la covid, la grippe et aussi la bronchiolite à Mayotte. Ainsi, en 2021, comme en France métropolitaine et dans de nombreuses régions du monde, un décalage de plusieurs mois du début de l’épidémie de bronchiolite est observé par rapport aux années précédentes. A Mayotte, la recrudescence saisonnière débute habituellement en janvier, le pic épidémique survient en février et l’épidémie se termine à la fin de l’été austral.

Or, en 2021, le pic épidémique a été atteint début juin avec 57 passages aux urgences signalés pour bronchiolite chez les moins de 2 ans, soit 32% de l’activité dans cette tranche d’âge. A cette même période, 32% des passages aux urgences pour bronchiolite était suivi d’une hospitalisation et les bronchiolites représentaient 53% des hospitalisations d’enfants de moins de deux ans.

L’intensité de cette épidémie semble ainsi avoir été plus importante que celles des précédentes saisons: au total 810 passages d’enfants de moins de deux ans pour bronchiolite et 307 hospitalisations ont été enregistrés.

 

Articles associés