janvier 16, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Encore des candidats malgaches à l’immigration clandestine à Mayotte

Mada

7h00 – “Le rêve Français Mahorais à 3 millions Ariary” – “Le Trafic Humain démantelé , l’espoir tombe à l’eau !” tels sont les titres des journaux malgaches du jour évoquant l’immigration clandestine en direction de Mayotte.
Celle-ci n’est pus à occulter, elle est devenue une triste réalité, surtout en ces temps de Covid où s’ajoute à la crise sanitaire, la crise économique.
Ces Malagasy paient 2 à 3 millions d’Ariary les passeurs pour traverser 339 km du canal de Mozambique en deux jours , partant généralement de Nosy Be ou d’Antalaha , avec une barque pour pouvoir espérer changer de vie , ou mieux .

En effet, cette semaine encore, une vingtaine de passagers à bord d’un petit bateau, dont 7 enfants , ont voulu tout laisser derrière eux, familles et patrimoines , contre une terre promise, avec aucune assurance ni garantie, ni même d’obligation. Coût du voyage ? 2 à 3 millions d’Ariary (soit entre 500 et 600 euros).

Ils ont été arraisonnés par la police aux frontières avant d’être reconduits vers la Grande île où le phénomène migratoire prend de plus en plus d’importance. Madagascar reste le 5ème pays le plus pauvre du monde et la Covid n’a bien évidemment pas arrangé les choses, multipliant les candidats au rêve français, ou plutôt à l’enfer tricolores du canal du Mozambique.

Articles associés