Top pub
Top pub

Ecran noir

10h41 :

KTV ecran noir

 

Les entreprises ne sont pas épargnées par la spirale infernale des cambriolages et nombre d’entre elles ont eu à déplorer la disparition de matériels, documents ou numéraires, fruits d’années de dur labeur. Kwezi FM et Kwezi TV avaient jusque-là été épargnées, mais ce que l’on peut aujourd’hui qualifier d’inévitable dans le département de Mayotte s’est finalement produit.

Il était environ une heure du matin dans la nuit de mardi à mercredi lorsqu’une bande de cambrioleurs parfaitement organisée s’est introduite dans les locaux du groupe, situés sur les hauteurs de Kawéni. Portes blindées, alarmes, rien n’aura arrêté les malfrats qui en quelques instants, auront fait main basse sur le matériel de régie, ordinateurs, micros, dépouillant ainsi le groupe de ses moyens de diffusion et vandalisant ce qu’ils n’ont pu emporter. Le préjudice est estimé à environ 300 000€, mais au-delà de cela, c’est toute une équipe qui se retrouve privée de son outil de travail. La première chaine privée mahoraise s’est tue, incapable pour l’instant de se relever tant les dégâts sont importants. La radio, quant à elle, continue d’émettre avec les moyens du bord et la Matinale devrait reprendre sur les ondes dès lundi. Seuls France Mayotte matin et Linfokwezi n’ont pas ou peu été affectés. Le préfet est arrivé très tôt sur place, accompagné de sa directrice de cabinet et de nombreuses personnes, connues ou anonymes, ont tenu à témoigner leur soutien à une rédaction éprouvée. C’est évidemment un moment très difficile mais l’espoir que KTV puisse reprendre est là.

Plus d’informations dans France Mayotte matin

Articles associés