septembre 26, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Deux français soupçonnés d’avoir voulu assassiner de hautes personnalités politiques à Madagascar

Alors que les élections présidentielles malgaches se dérouleront dans moins de deux ans maintenant, les tensions politiques semblent de retour sur la grande île et elles sont ravivées par deux français arrêtés le 20 juillet dernier.

Ils sont soupçonnés, selon la procureure générale auprès de la cour d’appel, d’atteinte à la sûreté de l’État.

Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache, et Philippe François, un Français auraient en effet prévu  d’assassiner de « hautes personnalités politiques », dont le président de la République, Andry Rajoelina en personne, rien que ça !

 

Philippe François et Paul Rafanoharana sont tous les deux Saint-Cyriens. Le premier était à la tête d’un fond d’investissement, le deuxième est le conseiller de Monseigneur Odon, l’archevêque d’Antananarivo. Le nom de Paul Rafanoharana avait circulé récemment comme potentiel futur Premier ministre en cas de remaniement.

Effectivement, la rumeur circulait que le premier ministre en place serait remercié par le Parlement, avant que le pouvoir central ne rappelle que ce départ n’était pas à l’ordre du jour et que seul le président de la République avait le pouvoir de congédier son chef du gouvernement.

L’affaire fait beaucoup de bruit à Madagascar d’autant que Philippe François a été arrêté dans la salle d’embarquement de l’aéroport d’Ivato alors qu’il s’apprêtait à partir pour la France. 

Y-a-t-il eu tentative de coup d’État ou bien mise en place d’un tel plan. L’enquête le dira à une heure où l’opposition malgache fait son retour sur le devant de la scène politique. Des remous sont donc attendus…

 

 

Articles associés