Top pub

Des tensions sociales et communautaires sur fond de guerre “civile”

7h45

fait div petite terre

La délinquance ne s’est pas arrêtée durant le confinement ou bien encore le mois sacré de Ramadan. Les bandes de jeunes se heurtaient encore vendredi dernier avec la police au rond-point du Baobab à Cavani lorsqu’en Petite-Terre les agressions, vols et autres malveillants se poursuivaient. Mais la population excédée a réagi et 3 adultes s’en sont pris à des jeunes en guise de représailles.

L’un des jeunes battus a disparu, la population s’est rangée contre les forces de l’ordre.

Le procureur déclare qu’il va rechercher toutes les responsabilités et précise qu’il fera appel de la décision du juge si ce dernier relache les agresseurs présumés

A lire dans France Mayotte Matin

Articles associés