octobre 19, 2021

Top pub
Top pub

Des évasans de Mayotte vers La Réunion qui ne seraient pas justifiées ?

C’est une information du journal le Quotidien de La Réunion qui rapporte le courrier adressé aux ARS de Mayotte et de La Réunion par un soignant dénonçant des évacuations sanitaires de Mayotte vers La Réunion qui ne seraient pas justifiées.

Selon lui, l’hôpital mahorais aurait la capacité de traiter des patients qui viennent malgré tout se faire soigner à La Réunion, un « problème » à l’heure des tensions hospitalières.

Par la présente, je vous alerte que des Evasans de Mayotte vers La Réunion (CHU Nord et CHER) sont réalisées de façon injustifiée, non concertées par des staffs et non éthiques pour des pathologies ne relevant pas de tels transferts” indique le soignant qui est resté anonyme.

Les pathologies en question ne nécessiteraient ni hyperspécialisation, ni plateau technique particulier. Des opérations chirurgicales sur une vésicule biliaire non compliquée devraient normalement être prises en charge au centre hospitalier de Mayotte. Outre le problème sanitaire, le risque de propagation inter-îles du coronavirus, en cette recrudescence majeure de COVID et outre le coût financier de ces pratiques pour la société, je m’interroge sur la pertinence médicale de ces prises en charge” indique le soignant.

Surtout, il dénonce l’inégalité entre ces patients qui bénéficient du dispositif et ceux qui doivent assumer le coût du transport pour des pathologies semblables.

Tout patient assuré de la sécurité sociale peut se faire soigner librement sur tout le territoire français (DOM ou métropole). Seule la prise en charge financière du transport (évasan) est limitée à la structure de soins appropriée la plus proche ; c’est le rôle de la Commission médicale des évasans de donner un avis favorable ou défavorable à cette prise en charge financière” explique au Quotidien Axel Lagranière, président à Mayotte de la commission médicale des évacuations sanitaires (CMES) et médecin-conseil du responsable du service de contrôle médical

L’affaire est tendue et des réponses sont toujours attendues, car à La Réunion, cette situation déplaît au plus haut point…

Articles associés