décembre 09, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

CSSM : « Urgence d’améliorer les retraites de nos aînés »

Le Conseil de la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte souhaite porter à la connaissance du grand public les propositions pour un alignement des prestations sociales sur le droit commun et plus particulièrement sur la revalorisation de la retraite.

La situation de la retraite du régime général à Mayotte devient préoccupante. A l’issue de sa séance du 12 avril 2021, le Conseil de la Caisse de Sécurité Sociale de Mayotte (CSSM) a décidé de porter le dossier «Retraites» dans le cadre de la Loi Programme Mayotte en cours d’élaboration. Une commission ad-hoc a donc été mise en place afin de faire remonter rapidement des propositions aux tutelles de la CSSM et aux autorités publiques.

Entre un régime précoce et un coût de vie élevé, les retraités de droit privé de Mayotte s’insurgent sur les montants des pensions jugés «trop faibles» par rapport à ceux du droit commun.

Ce sujet des rattrapages sociaux reste parmi les revendications majeures de nos assurés sociaux. La CSSM en tant que gestionnaire des prestations sociales, est au premier plan des protestations et des difficultés entourant ces sujets.

Afin d’éclairer les élus locaux, parlementaires et tutelles nationales et de les impliquer davantage sur le dossier des retraites, le Conseil de la CSSM leur a communiqué des propositions pour une revalorisation des retraites dans le cadre du projet de loi programme sur Mayotte.

Les particularités historiques et administratives, entourant les dossiers des cotisants, nécessitent un traitement spécifique. Pour ce faire, il convient de préciser qu’à l’instar de toutes les prestations sociales, leurs évolutions restent possibles via une décision législative des parlementaires, qui se traduirait dans la loi de finance adoptée annuellement.

Les membres du conseil de la CSSM ont par ailleurs pris plusieurs motions pour demander l’extension intégrale du code de la sécurité sociale national et pour l’alignement des prestations sociales.

Le calendrier de rattrapage, qui s’étale jusqu’en 2036 (cotisations et plafond de sécurité sociale) nous est soumis et le restera tant qu’une nouvelle décision parlementaire ne modifiera ce calendrier.

Note Retraite_Conseil_Propositions – Re valorisation de la retraite à May…

La note rédigée fait état des propositions et des stratégies pour revaloriser le montant des retraites du régime de Mayotte. Il y est fait état :

  • de la revalorisation des retraites déjà versées,

  • du salaire servant de base pour le calcul de la retraite,

  • du taux de calcul lorsque l’assuré n’est pas au taux plein,

  • des trimestres cotisés avec deux périodes à étudier en particulier (la période de 1987 à 1992 et la période avant 1987),

  • et de la retraite des travailleurs indépendants.

     » Le Conseil de la CSSM note l’urgence d’améliorer les retraites de nos aînés qui ont travaillé pendant toute une vie et qui touchent une retraite de misère. En effet, il faut rappeler qu’en moyenne, en 2020, un retraité de droit privé touche 276 € de pension par mois et que la CSSM verse des pensions de 20 euros !  » souligne le Président du Conseil, M. Salim NAHOUDA.

Articles associés