décembre 04, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Coupe de France de football : tout est permis pour Les Diables Noirs de Combani

Rien n’est trop beau pour Les Diables Noirs de Combani…à peine arrivés, la Fédération Française de foot leur a ouvert les portes du centre d’entraînement de l’équipe de France, à savoir Clairefontaine. Un rêve pour n’importe quel joueur de foot.

Les joueurs de l’équipe de Combani sont arrivés lundi en métropole. Après un court repos et un bref repérage ils ont commencé une séance de décrassage. Les choses sérieuses ont commencé mardi matin avec 2 entrainements prévus dans la journée. « Le matin, nous avons fait un travail sur la puissance et le cardio », indique Djamaldine Ali, entraineur des Diables Noirs. Même si le cadre dans lequel ils s’entrainent est prestigieux, les joueurs et le staff gardent la tête froide. « C’est vrai que c’est top, nous avons plusieurs terrains à notre disposition et nous bénéficions de toutes les structures de Clairefontaine comme les personnels médicaux », se réjouit l’entraineur. « Nous avons eu de la chance cette année car à l’origine nous devions loger à Nice mais finalement la fédération nous a proposé Claire- fontaine. On a eu un coup de chance, d’autant plus que la météo est clémente puisqu’il fait l’après-midi
aux alentours de 20 degrés. » Même si leurs adversaires d’Annecy sont, sur le papier, supérieurs à eux Les Diables Noirs restent sereins.

« On s’entraine tranquillement même si Annecy est un gros calibre. On va profiter de cette opportunité de pouvoir jouer contre un club de ligue 2. La magie du football est que l’on peut toujours rêver… on est conscient, on part sans complexes ». Les joueurs vont ainsi tenter de jouer sans pression même si c’est la coupe de France.

Aussi, Djamaldine Ali a interdit toutes sorties touristiques ou autre… Les Diables Noirs s’entraînent 2 fois par jour à raison de séances d’1h30 à 2 h. Par exemple hier matin la séance était consacrée à la mise en place du plan de jeu ainsi qu’à « un travail de cardio de 30 minutes », précise l’entraîneur. L’après-midi était réservé au système de jeu et plan de jeu avec notamment un focus sur la défense.

Concernant leurs adversaires Djamaldine Ali a étudié leur jeu : « Ils vont jouer haut… à nous de ne pas laisser des espaces. Pour cela nous devons trouver un collectif qui défend très bas et capable de jouer les contre-attaques. Nous allons profiter des éventuelles erreurs qu’ils vont commettre », commente l’entraîneur. Ainsi, jeudi ils partiront pour Annecy où ils seront logés dans un hôtel. La journée de vendredi sera consacrée aux derniers réglages et à la mise en place du jeu avant le grand jour samedi 29 octobre à 16h, où ils affronteront l’équipe d’Annecy actuellement 16e de ligue 2.

Benoît Jaëglé
France Mayotte matin

Articles associés