Top pub
Top pub

Sortie de conflit au STM et au Conseil départemental

6cf6351c-d958-4e68-84b9-e8446e7f30fb

7h15 – Ces deux derniers jours ont été compliqués popur les usagers des barges entre Petite et Grande-Terre en raison du conflit social qui a émaillé l’actualité.

Cependant, après plusieurs jours de négociations entre la délégation de l’organisation syndicale Force ouvrière du Conseil départemental (représentant le personnel en charge du ménage, les gardiens, les agents de surveillance des tortues, les jardiniers, les agents de la brigade rivière) et l’équipe de l’administration, un protocole d’accord de fin de conflit a été signé, pour mémoire, le jeudi 1er octobre dernier.
Ces 9 et 10 novembre, deux mouvements de grève se sont cumulés : celui d’une partie des agents du STM, occasionnant un service très perturbé des barges durant deux jours, celui des agents concernés par le premier protocole d’accord et son application.

Or, ce 10 novembre, les accès au siège du Conseil départemental ont été fermés par les grévistes, ce qui a contraint de nombreux agents, venus parfois de loin, à ne pas pouvoir accéder à leurs bureaux.

“Le Département déplore cette forme d’action comme il présente ses excuses aux usagers qui ont été pénalisés par le mouvement de grève du STM. A la demande de l’exécutif, les grévistes ont été reçus ce mardi 10 novembre par le DGS, Mahfourou Saidali, la DGA concernée Antuat Abdourroihmanne, la mission dialogue social et les directions de service. Le protocole d’accord porte sur l’organisation des services, le management, les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité, la situation sanitaire liée au Covid-19, la carrière et la formation ainsi que les congés. L’ensemble de ces points ont été abordés un par un, pour détailler les points de blocage éventuels, les avancées, les interventions à prévoir” indique la direction administrative du conseil départemental.
En attendant, cette rencontre a permis de négocier avec les grévistes la fin du conflit social et des perturbations qu’il a occasionnées. “Le Conseil départemental tient à souligner l’esprit de dialogue social qu’il a fait valoir durant cet épisode pour permettre une issue favorable à cette grève”.

Articles associés