Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Nouvelle grosse saisie sur un kwassa de cigarettes et de bangué

Chaque semaine désormais, les forces de l’ordre sur le lagon interceptent des kwassas avec bien évidemment des candidats à l’immigration clandestine à bord, mais aussi des marchandises illégales.

 

L’histoire se répète donc et le 4 avril 2022 à 15h10, soit en pleine journée, l’Unité Nautique de la Police Aux Frontières, en coordination avec le Poste de Commandement de l’Action de l’État en Mer, a arraisonné une embarcation à environ un mile nautique au large du village de M’BOUINI, à Kani-Kéli.

A bord se trouvaient 6 passagers et un passeur de nationalité comorienne, ainsi qu’un chargement de 54 colis contenant 2575 cartouches de cigarettes de marque Coelacanthe ainsi que 6 ballots d’herbe de cannabis locale (bangué) pour un poids total de 101,06 Kg de produits stupéfiants.

 

Le passeur a été poursuivi pour des faits d’aide aggravée à l’entrée irrégulière, entrée irrégulière, importation en contrebande de produit de tabac manufacturé et transport et détention non autorisés de stupéfiants.

 

Les passagers ont pour leur part fait l’objet d’une procédure administrative en vue d’un éloignement vers les Comores.

 

“Cigarettes et cannabis étaient remis au service des douanes de PAMANDZI pour destruction.” Précise ainsi la PAF.

 

En attendant, depuis le 1er janvier 2022, la police nationale constate une recrudescence des saisies de produits sur les kwassas. Ainsi, 8431 cartouches de cigarettes comoriennes pour une valeur douanière estimée de 70 Euros l’unité, le montant des saisies de cigarettes depuis le début de l’année est chiffré à 590 170 Euros.

308,52 Kg d’herbe de cannabis (bangué).

 

C’est tout simplement énorme !

 

 

Articles associés