Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Miss Mayotte Anna Ousseni est mise sur le grill avec les collectifs et le Département qui réprouvent son comportement

Anna Ousséni, Miss Mayotte 2021, a choqué de très nombreux mahorais après avoir affiché un drapeau des Comores sur son écharpe de Miss Mayotte.

 

La 4e vice-présidente Zouhourya Mouayad Ben, en charge notamment de la culture et de la jeunesse, réagit vivement au titre du Département et en tant que « citoyenne engagée » : « Comme tout un chacun, j’ai été très choquée par cette nouvelle provocation inutile et gratuite venant de quelqu’un pourtant censée être une ambassadrice de Mayotte. C’est cette même image de Mayotte qui se trouve ainsi écornée, dégradée, alors que de nombreux talents existent et donnent une image positive de notre île, dans tous les domaines. Je trouve donc très dommageable cet incident qui jette le discrédit sur le concours, ses organisateurs. Il y a un règlement et une charte des Miss. Le respect de la charte est la règle et les organisateurs doivent en tirer toutes les conséquences. Si des excuses publiques et timides ont été formulées, je voulais dire avec force que cet épisode est très regrettable et exprimer ma désapprobation face à ce comportement, au nom du Conseil départemental » indique l’élue.

 

En attendant, Anna Ousséni s’est défendue sur le site réunionnais zinfos974 : “Mon initiative (…)  a pu heurter la population mahoraise au vu de l’histoire qu’a connu notre département. Ma démarche était maladroite mais n’avait d’autre but que de marquer cette rencontre d’un esprit d’ouverture, de respect et d’hospitalité » (…) « Je tiens à m’excuser en vous priant de croire dans ma volonté de continuer de toujours faire de mon mieux pour représenter la beauté de notre île et promouvoir sa richesse, ses spécificités culturelles et son patrimoine. »  

 

Certes, le mea culpa peut convaincre, mais pas les autres photos qui n’ont rien à voir avec l’expo des artistes comoriens et pourtant, où elle apparaît avec le fameux pin’s, notamment sur la barge… (publication France Mayotte à découvrir)

 

Les collectifs sont vent debout et demandent la destitution de la miss. Pour ce faire ils ont écrit au comité Miss France, sans réponse pour le moment…

 

 

Articles associés