janvier 22, 2021

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Une mère et ses deux enfants meurent sur un kwassa

Une mère de famille comorienne et ses deux enfants de trois ans et trois mois ont été emportés par l’océan au large de Mayotte.

Un nouveau drame frappe sur les flots reliant Anjouan aux côtes mahoraises. Ce week-end, selon des médias comoriens, Mariama Ali Youssouf Mbalia, une jeune femme de 28 ans, tentait de revenir sur Mayotte, d’où elle avait été exclue. Le kwassa sur lequel elle avait embarqué n’a, comme souvent, pas tenu le coup. La mère et ses deux enfants, âgés de trois ans et de trois mois, ont été emportés par l’océan.

Ces décès entre Anjouan et Mayotte sont malheureusement devenus courants ces dernières années, et ne semblent pas sur le point de cesser. Entre le ras-le-bol constant des Mahorais.e.s, qui voient débarquer sur leur île des exilés, et la grande misère qui pousse ces derniers à partir, la situation s’envenime et aucune solution n’apparaît.

Le gouvernement comorien au centre des critiques

Ce nouveau naufrage a suscité de vives réactions sur les réseaux sociaux, notamment des personnes comoriennes ou d’origine comorienne. Comme souvent, le gouvernement des trois îles subit les foudres de leur colère.

Le pouvoir des Comores est accusé de corruption, et de laisser son peuple dans la misère. Certains parlent même d’une insouciance grave quant aux nombreux morts en mer, tentant d’avoir une vie meilleure. La responsabilité du gouvernement comorien est capitale, d’après les médias du pays ainsi que le peuple.

Articles associés