octobre 29, 2020

Top pub

Les Naturalistes dresse le bilan World Clean Day à Saziley

Naturalistes

15h28 – L’engagement de l’association Les Naturalistes de Mayotte et de ses membres en matière de protection de l’environnement n’est plus à démontrer. A l’instar de l’opération conduite en Petite-Terre par la communauté de communes World Clean Day 2020, les Naturalistes, aidés par des bénévoles de l’ASVM (association de sécurité villageoise de Mtsamoudou) ont aussi participé à l’événement au cours d’un bivouac tortues sur le site de Saziley, si fragile et pourtant si malmené. Il s’agissait de la 2ème participation et pour cette édition, une trentaine de sacs de déchets et divers encombrants ont été récoltés.
“Sur cette plage éloignée de tout village et sans habitat permanent, les déchets sont apportés en quasi-totalité par la mer, ce qui en dit long sur le volume de déchets en suspension dans le lagon” indique l’association qui explique que ces déchets ne peuvent l’objet de recyclage.
Au final, les déchets en plastique en tous genres sont de très loin les plus abondants.
Selon les Naturalistes, la durée de vie de ces déchets en plastique va de quelques centaines d’années à un millier d’années pour le polystyrène.
L’impact sur l’environnement est catastrophique, le plastique se décomposant avec le temps en fine particules qui sont alors ingurgités par les animaux marins.
C’est pourquoi dans son bilan, l’association lance 3 mesures simples : “proscrire autant que possible l’usage du plastique à usage unique. Limiter au maximum le recours au plastique, lui préférer des produits de substitution biodégradables. Mettre tous les déchets dans les bornes de tri ou les poubelles”.
Ce n’est pourtant pas compliqué !

Articles associés