Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Le prix du carburant pourrait dépasser les 2€ en juillet, à Mayotte

L’inflation frappe de plein fouet notre département, difficulté qui s’ajoute aux problèmes du fret maritime. Entre pénuries passagères et augmentation des prix, les conditions de vie dans un département où 77% de la population vit sous le seuil de pauvreté sont plus que dégradées.

Au début du mois de juin, les pays producteurs de pétrole rassemblés au sein de l’OPEP avaient promis d’augmenter la production du nombre de barils jour. Cette annonce aurait eu pour conséquence d’augmenter l’offre de pétrole sur le marché et donc par effet économique de faire baisser le prix du baril, avec un effet, bien évidemment, sur le prix à la pompe donc sur le porte-feuille des consommateurs. 

Si cette hausse de production a bien été effectuée par les pays membres de l’OPEP, elle a été très limitée, ce qui n’a pas permis de commencer à réguler les prix, mais a plutôt eu pour conséquence de créer un effet d’aubaine accélérant par-là, la flambée des cours.

Le prix du baril de pétrole était hier à 120$.

La constitution du prix du carburant à Mayotte est simple : elle est calculée sur la base des cours du pétrole pour les premiers jours ouvrés de chaque mois, la moyenne pondérée est complétée par les taxes et autres frais. Alors bien évidemment avec un baril à 120$ le 14 juin, il y a fort à parier que le prix des carburants qui sera annoncé au début du mois de juillet par la préfecture soit plus élevé que celui pratiqué dans les stations-service au mois de juin. Il se pourrait que la barre fatidique dès 2€ pour 1 litre de carburant soit dépassée.

Le gouvernement Macron a annoncé des mesures après les législatives pour aider les familles et les professionnels. Quelles décisions seront applicables à Mayotte dans un département où le prix de l’essence est régulé ? Aurons-nous la possibilité de disposer des mêmes aides qu’en métropole ?

Anne Constance Onghéna
Pour France Mayotte matin

Articles associés