Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

La municipalité veut faire de Mamoudzou une ville moderne, propre et sûre d’ici 2030

Avec 71 000 habitants selon l’INSEE, Mamoudzou accueille près d’un tiers des habitants de l’île. Le chef lieu concentre la majorité des services administratifs. La municipalité a donc décidé de réaliser un projet de ville d’ici 2030. Il comporte 123 actions, réparties en 6 thématiques principales et répondant à 30 objectifs opérationnels. Changer le visage du chef lieu de Mayotte. C’est ce que prévoit le projet de ville Mamoudzou 2030 dévoilé vendredi par la municipalité. L’équipe au pouvoir souhaite d’abord travailler à la cohésion sociale pour développer les liens intergénérationnels et ainsi prévenir la délinquance.

30 millions d’euros seront consacrés à l’objectif de rendre le chef lieu plus sûr. Pour ce faire, la mairie veut développer la citoyenneté dans les quartiers et résorber les quartiers informels. Elle entend également éviter la récidive et favoriser la réinsertion des délinquants. Cette ambition va de pair avec le développement de l’excellence éducative, sportive et culturelle. 16 millions d’euros seront alloués aux actions permettant de contribuer à la pratique du sport, proposer des activités à la jeunesse, favoriser les pratiques artistiques…

 

140 millions iront eux à l’excellence éducative. Cela passe par le développement d’une offre d’accueil petite enfance, la suppression progressive de la rotation scolaire ou encore le développement de l’accès au numérique dans les écoles. Des infrastructures ambitieuses Le tout dans un cadre propre. 10 millions d’euros seront consacrés à la propreté urbaine. L’équipe municipale va élaborer et mettre en oeuvre un plan qui doit notamment organiser le service de nettoiement urbain. Le budget le plus important sera sans surprise consacré à l’aménagement avec 221 millions d’euros.

Objectifs : améliorer l’habitat, les équipements publiquement, les déplacements et l’espace. La mairie veut par exemple encourager les déplacements en vélos en créant des aménagements adaptés. Seront construits une Mairie annexe à Passamainty, un palais des congrès sur le terre plein de Mtsapéré, un stade municipal à Tsoundzou 1, un nouveau marché couvert à Cavani-Mstapéré, ou encore un pole d’échange multimodal en plein coeur du chef lieu.

Enfin, 10 millions d’euros seront alloués à l’attractivité du chef lieu afin notamment d’y développer l’entrepreneuriat. Le budget nécessaire à la réalisation du projet global s’élève donc à près de 420 millions d’euros. Une partie pourra être accompagnée par des partenaires financiers comme l’État, l’AFD, la Cadema ou encore l’Europe.

Articles associés