décembre 04, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

Encore un lundi noir pour le monde très atteint des transports scolaires

Il n’y a plus de limites à la violence qui s’est de nouveau invitée sur l’axe Nord des transports scolaires ; Les dégâts sont considérables, la situation est critique…

Entre 4h45 et 7h45 hier matin, pas moins de 9 incidents ont été à déplorer sur le réseau des transports scolaires avec notamment un conducteur menacé de mort.

Celui-ci arrivait à Longoni lorsque son véhicule a été caillassé par des jeunes du village alors même qu’il transportait des élèves de Koungou. Ceux-ci ont alors voulu descendre du bus pour en découdre avec ceux de Longoni, ce que n’a pas laissé faire le chauffeur.

Fous furieux d’être retenus, les jeunes transportés ont brisé les vitres et défoncé les portes à coups de pied pour s’extraire du bus. Ils ont encore contraint le conducteur à s’arrêter tout en le menaçant de mort. Ils lui ont ainsi signifié que s’il reprenait du service et qu’ils retombaient sur lui, ils passeraient un sale quart d’heure.

Les voyous sont ainsi partis pour se battre avec la jeunesse de Longoni toute aussi énervée.

Un peu plus tard dans la matinée, à 7h45, un bus de transport scolaire toujours mais conduit par une femme, a déposé des élèves originaires de Koungou à Kawéni. Mais en passant par Majicavo, l’autocar sera attaqué par des jeunes de Kawéni.

Là encore, les élèves transportés ont voulu descendre du bus, ce qu’a refusé la conductrice. En guise de sanction, les élèves devenus enragés ont coupé les ceintures de sécurité pour briser les vitres à l’aide des boucles métalliques et sauter en dehors du véhicule pour se battre avec les délinquants de Kawéni.

Les autres incidents ont pris la forme de caillassages, comme d’habitude, avec des dégâts à la clé, à savoir deux vitres brisées de porte arrière, un parebrise, une lunette arrière, cinq vitres latérales…

Tout cela s’est ainsi produit sur l’axe Kawéni – Longoni

En réaction, une réunion s’est tenue hier après-midi au conseil départemental pour évoquer la question des conseils de discipline afin d’exclure les délinquants des transports.

Mais les conducteurs ont peur, car en dénonçant les voyous, les risques de représailles à leur encontre seront grands.

Une autre réunion est programmée le 5 octobre avec le conseil départemental pour discuter des suites des décisions qui avaient été prises la semaine dernière et continuer à chercher les solutions pour faire reculer l’insécurité qui atteint des proportions affolantes.

Certes mais quelles solutions envisager avec autant de jeunes prêts à tout et n’ayant peur de rien ? Faut-il arrêter les transports ?

En attendant et comme il fallait s’y attendre le communiqué suivant est tombé en fin de matinée : “le Réseau Halo informe les usagers empruntant la zone Nord, qu’en raison des dégâts occasionnés suite aux 9 caillassages des véhicules du réseau Halo de ce matin à Longoni, tous les services de la zone Nord ne pourront être pleinement assurés ce lundi après-midi 03 octobre 2022. 

Les services concernés sont : NO06 – NO18 – NO31 – NO52 – NO60 – NO64 – NO63 – NO66 – NO80 Aussi, nous demandons aux parents d’élèves concernés par ces services de ramassage scolaire de bien vouloir prendre leurs dispositions pour le retour de leurs enfants cet après-midi. Nous vous tiendrons informés dès la reprise normale des services”. 

En résumé, rien ne va plus et Mayotte sombre une nouvelle fois dans la violence.

Samuel Boscher

Articles associés