Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

EDM réduit son empreinte environnementale

EDM a inauguré une centrale photovoltaïque en autoconsommation sur son site de production de Longoni, une petite révolution est en marche chez EDM puisque la volonté du producteur de notre énergie est de réduire la dépendance du département aux énergies fossiles.

Un peu contraints par la réglementation mais aussi motivés par les enjeux, EDM a entamé sa mue depuis plusieurs années en multipliant les initiatives visant à réduire les dépendances aux énergies fossiles. C’est ainsi qu’hier matin la centrale de production électrique de Longoni a inauguré une mini centrale solaire en autoconsommation sur son site. Les panneaux solaires ont été installés sur le toit du bâtiment pendant que la console de gestion a été installée au sol pour piloter la production au mieux des besoins.

Les quelque 200 salariés travaillant dans ce bâtiment vont pouvoir utiliser l’énergie produite par le soleil ils n’auront plus besoin d’avoir recours au gasoil sauf en cas d’urgence bien évidemment. La centrale a une capacité de production de 209 kilowatts crêtes sur une année, le surplus servira à alimenter les groupes auxiliaires de l’entreprise, la mise en place de cette centrale va réduire la dépendance de 10% aux énergies fossiles c’est donc une innovation majeure pour notre département. La transition écologique commence avec retard mais avec conviction. Le virage des énergies vertes est en marche.

Pour mémoire, EDM et TotalEnergies sont partenaires pour alimenter l’usine des badamiers en biocarburant, contribuant là encore à réduire la dépendance au gazole en produisant notre électricité à partir de carburant propres. Le directeur d’EDM était en mission avec des élus du Conseil départemental la semaine dernière à Paris pour convaincre les autorités et le régulateur de l’énergie à aller plus loin dans cette transition vers le biocarburant.

Anne Constance Onghéna
Pour France Mayotte matin

Articles associés