décembre 09, 2022

Top pub
Top pub
Top pub
Top pub
Top pub

A quoi doit ressembler la saison cyclonique 2022-2023 ?

Les différents experts climatiques sont arrivés à la conclusion que l’activité serait normale à inférieure à la normale pour la saison cyclonique 2022/2023 du Sud-ouest océan indien.


Au cours de la première partie de saison, les tempêtes devraient privilégier la partie Est du bassin. La combinaison d’un épisode La Nina dans le Pacifique et d’un dipôle océan indien en phase négative, se traduirait par une activité décalé à l’Est de 70E et donc à l’écart des terres habitées jusqu’à janvier. La tempête tropicale Ashley qui a lancé la saison dès septembre, est sans doute un exemple de ce que devrait être l’activité en première partie de saison.


Au-delà, à mesure qu’on entre dans le cœur de saison, l’activité se repositionnerait plus à l’Ouest, ce qui rapprocherait les tempêtes et cyclones des terres habitées. Toutefois, le SWIOCOF précise que ce scénario d’activité se relocalisant à l’Ouest, souffre d’une forte incertitude.


Par ailleurs, il est à noter que des conditions plus sèches que la normale sont attendues sur une grande partie du bassin. La plupart des pays et États insulaires de la zone connaîtraient, non seulement, une fin d’année anormalement sèche, mais également un retard dans le démarrage de la saison des pluies. 

Des difficultés en approvisionnement en eau sont donc à craindre pour les régions concernées. En revanche, l’Afrique du Sud, le Sud du Mozambique et l’Ouest de Madagascar seraient, a priori, moins impactés par cette anomalie sèche.

Source : Cyclone OI

Articles associés